Widgets for Learners

Dans un précédent article, je faisais un point sur les PLEs, Mashups, Feeds, etc.

Dans ce billet, nous nous concentrons sur la vue de l’apprentissage à offrir dans un PLE.

Stephen Downes propose une vue opérationnelle d’un PLE, comme étant un espace permettant :

  • de stocker et partager des images, des vidéos, (via des services tels flickr ou youtube)
  • d’écrire avec des collègues (google docs)
  • d’être au courant de ce qui se passe (google reader ou autre flux RSS)
  • de pouvoir passer des coups de fils ou des visios (skype)
  • de préparer un voyage (google maps)
  • de dessiner (gliffy…)
  • … (ajoutez vos activités préférées : toDo list, développement logiciel …)

Pour un apprenant, un PLE c’est un accès à des ressources libres. Il distingue 3 types de ressources :

  • ressource en tant qu’objet (livre, contenu …)
  • ressource en tant qu’événement (classe, cours, séminaire, réunion …)
  • ressource en tant flux (contenu généré par l’utilisateur, réseau d’interactions)

Ce dernier permet de redéfinir l’apprentissage (immersif pour Downes) et les rôles des participants, en tant qu’inclus dans un réseau d’apprentissage.

La question qui se pose dans ce contexte peut être de trouver les bonnes vues à proposer pour utiliser ces ressources.

Dans le cadre d’un cours, il y a trois niveaux qui paraissent pertinents : production interne au cours, attendus du cours, et les ressources externes.

Pour consulter les ressources-objets, il peut être intéressant :

  • de visualiser les ressources collectées ou produites dans le cours, sous forme de liste, de miniatures, de nuages de tags, au niveau du cours, d’un sous groupe de travail, d’une personne ;
  • lorsque c’est possible de visualiser les activités de collecte, production, organisation … des personnes pour qualifier la nature de leur engagement comme proposé dans le projet Narcissus, qui permet de qualifier l’implication des personnes dans une équipe ;
  • de comparer un nuage de tags des ressources précédentes par rapport à un nuage de tags défini pour le cours ;

Pour les ressources-événements :

  • La première visualisation est évidemment un calendrier
  • Il peut également être intéressant de relier ces événements à : des activités, des outils pour les réaliser, des productions ;
  • Dans ce contexte, on peut alors voir les participants et leurs production propre ;

Pour les ressources-flux :

  • visualiser les échanges, dans un outil, mais éventuellement au travers des outils.

A propos Jean-Marie Gilliot

Enseignant Chercheur à Telecom Bretagne Informatique, enseignement par projets
Cet article, publié dans Exploration, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s